Histoires & Anecdotes du Restaurant François

Bientôt centenaire, la maison François est riche d’histoires et d’anecdotes.

C’est au début du siècle passé que la famille Veulemans-Van Lieshout a débuté le métier de restaurateur ; une première Friture, rue du Rempart des Moines où des tables & bancs de chêne blancs étaient astiqués à l’eau de Javel. Ensuite, rue de Flandres où les Moules sont lavées dans une baignoire, cuites dans un grand bon dieu et servies à la grosse louche. C’est à cette époque que le grand père Calixte travaille avec ses enfants à toutes les préparations « boontjes, filets de hareng & œuf Russe mayonnaise, Marolle saus, frites », et beaucoup d’autres plats.

A cette période, il a deux fils et repère une petite maison au coin des rues des Bouchers et Petits Bouchers. Il acquière cette maison et en fait « Les Armes de Bruxelles », laissant à ses fils, Jean et François, la Friture de la rue de Flandres.

En 1922, François, le second fils reprend avec l’aide de son père le Restaurant François ; au tout début, il s’agit d’un petit bistro où l’on servait des pistolets avec des Plies. Ce sont les Boursiers qui ont amené l’idée de servir du Homard et ce produit est devenu la vedette du Restaurant François. Depuis, un assaisonnement typique et secret a été mis au point afin de maintenir une originalité dans ce quartier où quasi tout le monde sert aujourd’hui du Homard.

François et son épouse Aline firent évoluer sa cuisine, entre la tradition et les nouveaux goûts de la clientèle, de plus en plus nombreuse et fidèle.

En 1960,  le magasin – traiteur ouvre juste à côté sur la Place Sainte Catherine. La réputation du restaurant François donna dès l’ouverture une image de confiance, de qualité et de service.

Dans la lancée quelques années plus tard, ils décidèrent de proposer aux clients toute une gamme de poissons et crustacés : une poissonnerie vit le jour en plein coeur de Bruxelles.

Aujourd’hui, avec tout l’engouement qu’on lui connaît et fière d’être une vraie bruxelloise appréciée et reconnue, Madame Anne-Marie Veulemans dirige ce bateau à trois têtes en respectant les traditions culinaires familiales depuis 4 générations.